Projet Hybride
Projet Hybride

Hybride
Sculpture modulable – Installation
Matériaux envisagés : terre, corde, bronze
Taille envisagée : longueur de la corde 5 mètres

« À première vue il semble que nous soyons en présence d’une ossature géante.
La dimension imposante de la structure rapproche celle-ci des squelettes de cétacés ou d’animaux préhistoriques, de ceux que l’on peut voir dans un muséum d’histoire naturelle. La texture de la pâte de verre fait de surcroît penser à la fossilisation et vitrification des os par le temps et permet le rapprochement avec la relique archéologique.
Une seconde lecture dépasse cet aspect premier avec le constat que cette ossature ne semble appartenir à une espèce connue. Ce sont en effet des vertèbres-chimères, des hybrides de plusieurs autres formes existantes ou tout du moins, ce que l’on pourrait appeler des vertèbres génériques.
À l’instar des originales qui protègent en leur sein une moelle épinière fragile, ces chimères sont aussi trouées et permettent le passage d’une corde. Le rapprochement avec le collier revient alors, ramenant à lui toutes les questions liées à l’ornement du corps et à ce geste archaïque d’assemblage par l’homme d’éléments hétéroclites collectés dans la nature tels quels ou transformés par sa main. La vertèbre géante devient perle.
Mais alors quel serait l’être si grand qu’il pourrait assembler puis porter un tel collier ?
Une nouvelle histoire se créée, un autre espace-temps apparaît qui pourrait, peut-être, être celui des géants des mythologies populaires et des contes surnaturels. Notre imagination est alors libre de dériver dans des contrées où seules les créatures fantastiques peuvent exister.»

Projet Hybride

  • Planches Projets
 
 
Back to top